Google Test My Site

Testing Google Test My Site : Que vaut le nouvel outil de performance ?

Avec PageSpeed Insights et le Webpagetest, Google met depuis un certain temps déjà deux outils puissants à la disposition des webmasters pour améliorer la performance de leurs sites web. Fin 2016, un nouvel outil a été ajouté Test My Site un troisième outil est venu s'ajouter. Aujourd'hui, Google le met à jour - il est temps de l'examiner de plus près.

Avec PageSpeed Insights les webmasters peuvent depuis un certain temps déjà tester le potentiel de performance de leur site et découvrir quels sont les leviers qui permettent d'améliorer le temps de chargement des pages. Webpagetest.org met également en évidence le potentiel d'amélioration, tout en étant un véritable outil de mesure du temps de chargement des pages. Webpagetest peut donc aussi te montrer directement l'impact de tes mesures d'optimisation.

Test My Site est mobile only

Il y a de bonnes raisons de ne pas négliger le thème de la vitesse de page. En effet, la vitesse de chargement d'une page est confirmée depuis 2014 déjà comme facteur de classement pour Google - même si ce n'est qu'à titre mineur, mais tout de même. Sa pertinence se manifeste déjà par le fait que Google ne révèle qu'extrêmement rarement de manière explicite quels facteurs influencent le classement.

Et que fait Test My Site ? Cet outil existe depuis la fin de l'année dernière et fonctionne en fin de compte de manière similaire à PageSpeed Insights, avec toutefois un complément important : il teste non seulement le degré d'optimisation de ton site, mais aussi la vitesse de la page et la convivialité de ton site. Mais - et c'est très important - uniquement pour un accès mobile à ton site.

Par défaut, l'appel de page est simulé via une connexion 3G. Google prévoit en effet que d'ici 2020, environ 70 pour cent de toutes les données mobiles dans le monde seront transmises en 3G ou même plus lentement.. Les résultats du test ne sont pas seulement joliment présentés, ils indiquent également - contrairement à Google PageSpeed Insights - le temps de chargement absolu de ta page. Et Google met aussi directement en relation le temps de chargement de tes pages avec la moyenne du secteur.

Pour la première fois, les webmasters ont donc à leur disposition un outil qui leur donne un aperçu exclusif de la performance mobile de leur site et qui présente les données correspondantes de manière jolie et rapidement compréhensible. Jusqu'à présent, les webmasters qui souhaitaient tester explicitement la performance mobile de leurs pages devaient se plonger dans les montagnes de données de Webpagetest.

Voici ce que peut faire la nouvelle version de Test My Site : Vitesse de chargement, estimation des utilisateurs perdus, benchmarks sectoriels

Par rapport à la version précédente, Google a ajouté quelques donnéesdans l'évaluation du test:

  • La vitesse de chargement de la page : La valeur limite magique est de trois secondes - si la page met plus de temps à se charger, plus de la moitié des visiteurs s'en vont, selon Google.
  • Une estimation du nombre de visiteurs que tu perds à cause d'une vitesse de chargement trop longue : Google part du principe que les conversions peuvent diminuer jusqu'à 20 % pour chaque seconde supplémentaire de temps de chargement.
  • Comment ton site se situe par rapport par rapport aux concurrents les résultats obtenus dans le secteur. Les valeurs de ces benchmarks sont calculées à partir des données propres à Google sur "plus de cinq millions de sites web". Le benchmark concret pour ton offre prend en compte les 30 meilleurs pour cent de ta région. Il ne s'agit donc pas d'une valeur absolue.
  • Et enfin, il y a l'option de recevoir des informations supplémentaires et des instructions dans un e-mail sur la manière d'améliorer le site.

Les résultats de Test My Site sont basés sur le test de la page web

Ni l'ancienne ni la nouvelle version ne fournissent de données entièrement nouvelles. En fait, les résultats sont basés sur Webpagetest. De plus, les recommandations d'action sont les mêmes que sur PageSpeed Insights. D'où le conseil suivant : si tu sais utiliser Webpagetest, il est tout à fait judicieux d'obtenir les données directement via l'outil d'origine. En effet, Webpagetest offre tout simplement les meilleures options de mesure, notamment en ce qui concerne les possibilités de réglage du test, le lieu du test, etc.

Le mobile prend de l'importance selon Google

Alors pourquoi un nouveau test ? Le mobile devient de plus en plus important aux yeux de Google. Le géant des moteurs de recherche semble actuellement faire une véritable promotion de ce thème. De nombreuses études de cas récentes de Google décrivent notamment comment les entreprises locales peuvent augmenter leur succès grâce à des mesures d'optimisation et des campagnes mobiles. Par exemple :

Le blog officiel de Google Webmaster Central annonçait déjà en novembre 2016 que les premiers tests étaient en cours en interne pour classer les sites web avant tout sur la base de leur version mobile - mot-clé Mobile First Indexing..

Test My Site ne doit donc pas être considéré comme une innovation révolutionnaire, mais plutôt comme une initiative de Google visant à souligner davantage l'importance de sites web mobiles qui fonctionnent bien. Il s'agit probablement d'éduquer les webmasters à accorder plus d'attention à leurs pages mobiles.

Et il faut bien sûr mentionner que Google dispose d'une parfaite machine de collecte de leads via les résultats de tests envoyés par mail.

L'optimisation mobile est un must, surtout si tu gagnes de l'argent avec ton site.

Pour qui l'optimisation mobile est-elle désormais indispensable ?

La réponse courte : pour les webmasters qui gagnent de l'argent via leur site, car l'importance des accès mobiles ne cesse de croître.

La longue réponse : en fait, pour tous ceux dont les utilisateurs passent par des terminaux mobiles. Même si tu ne monétises pas directement ton site, tu as probablement intérêt à ce qu'il soit le mieux classé possible. C'est pourquoi tu devrais te pencher au moins une fois sur ta vitesse de chargement mobile. Comme nous l'avons dit, le Mobile First est pour demain et probablement pas pour après-demain.Mais tu peux utiliser ce temps pour t'y préparer.

Les statistiques le montrent : Le mobile a le vent en poupe

Les statistiques sur le comportement des utilisateurs montrent à quel point ce thème est important en ce moment et le deviendra dans les années à venir. Selon le Global Digital Report 2017 de l'agence américaine We Are Social, 82% des Allemands utilisent un téléphone portable, ce qui nous place en première position parmi les 31 pays considérés..

Or, téléphone portable n'est pas synonyme de web mobile. Selon Statista, la part des utilisateurs qui se connectent à Internet principalement via un smartphone est en Allemagne de est de 30 %, loin derrière la moyenne mondiale d'environ 50 %.

Ce graphique illustre le comportement de navigation avec le smartphone dès l'âge de 14 ans.
49% des plus de 14 ans surfent déjà quotidiennement avec leur smartphone.

Cela semble peu pour l'instant : La majorité des Allemands n'utilisent donc pas encore principalement leur téléphone portable pour surfer. L'accent est mis ici sur "principalement". Bien sûr, d'autres appareils sont également utilisés, mais cela ne signifie pas que l'optimisation pour le smartphone peut être négligée. Aujourd'hui déjà, la durée moyenne d'utilisation d'Internet via des terminaux mobiles en Allemagne est d'environ 87 minutes., et près de 50 % des Allemands âgés de 14 ans et plus ont surfé quotidiennement avec leur smartphone, selon l'étude en ligne ARD/ZDF 2016.. Si l'on compte également les personnes qui utilisent au moins rarement leur smartphone pour se connecter à Internet, celui-ci dépasse même l'ordinateur portable en tant qu'appareil Internet le plus utilisé..

Le diagramme circulaire montre que le smartphone, avec 66 % d'utilisation au moins rare, dépasse l'ordinateur portable en tant qu'appareil Internet le plus fréquent.
Avec 66 % d'utilisation au moins rare, le smartphone dépasse même l'ordinateur portable en tant qu'appareil le plus souvent utilisé pour surfer sur Internet.

Et tu peux t'attendre à ce que le nombre d'utilisateurs qui surfent de plus en plus sur le web mobile augmente encore à l'avenir : Car tôt ou tard, tous les utilisateurs de téléphones portables seront probablement des utilisateurs de smartphones en même temps.

Optimisation mobile : la pertinence dépend fortement du comportement de tes visiteurs

Cela signifie-t-il que tu dois toi aussi améliorer la version mobile de ton site web ?

Oui, l'optimisation mobile est à prendre au sérieux, car elle peut ouvrir des potentiels de chiffre d'affaires. Mais Google Analytics, par exemple, te renseigne sur la pertinence immédiate de ce thème pour toi. Tu peux y voir quel pourcentage de tes visiteurs passent déjà par des terminaux mobiles.

Tu peux également déterminer si une analyse détaillée et une optimisation mobile de ton site avec Google Test My Site en valent la peine via Google Analytics.
Google Analytics peut te montrer exactement combien de sessions, d'utilisateurs, etc. ont accédé à ton offre via les différents appareils et systèmes d'exploitation. Si le pourcentage d'accès mobiles est trop faible chez toi, il peut être judicieux de considérer l'optimisation mobile comme moins pertinente que si un pourcentage significatif de tes visiteurs accède à ton site via des appareils mobiles. Tu trouveras les données nécessaires sur les accès mobiles dans Google Analytics sous "Groupe cible" -> "Mobile".

Tu devrais vérifier cela afin d'évaluer l'importance de l'optimisation mobile pour ton site web. Plus les utilisateurs passent par des terminaux mobiles, plus ton site mobile doit être performant afin de garantir une expérience utilisateur aussi positive que possible. En revanche, si presque aucun utilisateur ne vient sur ton site via un appareil mobile, l'optimisation aura tendance à être encore moins prioritaire.

Test My Site - étape par étape

Mais revenons à l'outil Google. Prenons l'exemple de raidboxes.fr et voyons ce que Test My Site a à offrir.

Cette image montre le lancement du test pour les pages web mobiles à l'aide de l'outil Test My Site de Google.
La page d'accueil de Google Test My Site donne déjà un bon avant-goût de ce qui t'attend. Personnellement, l'outil nous a beaucoup plu. Certes, le design est une affaire de goût, mais la présentation des données est en tout cas claire et facile à lire et à comprendre.

L'utilisation de Test My Site est très simple : sur la page d'accueil, tu indiques l'URL que tu souhaites tester (probablement la tienne) et l'outil démarre le test.

Test My Site analyse maintenant les données de ton site web : les fichiers HTML et CSS sont vérifiés, tout comme les fichiers JavaScript et la compression.

L'image montre comment les données de la page mobile sont analysées avec l'outil Test My Site de Google.
Un test de Test My Site dure environ une minute. Pendant ce temps, des animations de style Google défilent sur l'écran. C'est sympa, mais cela n'a pas de valeur informative pour l'évaluation ultérieure.

Moins d'une minute plus tard, les résultats sont disponibles : Tu découvres la vitesse de chargement de ton site sur mobile et la perte de visiteurs que tu dois craindre en raison du temps de chargement.

Ici, tu vois comment les résultats du test sont déjà mis à disposition après peu de temps.
Les résultats de Google Test My Site sont divisés en trois sections. La première te donne un aperçu de la "performance" de ton site. Outre les chiffres concrets (arrondis), l'outil de Google utilise également un code couleur qui t'aide à interpréter les résultats.

Dans la deuxième partie de l'aperçu des résultats, tu trouveras la comparaison des branches. Si tu es actif dans un secteur dont les clients sont plutôt technophiles, tu peux prendre une longueur d'avance sur tes concurrents en ayant un site mobile particulièrement rapide. Tu as d'ailleurs ici la possibilité de comparer ta vitesse de chargement avec la moyenne d'un autre secteur.

Cette capture d'écran montre à quoi ressemble le comparateur sectoriel dans Test My Site.
Dans ce domaine également, Test My Site utilise, outre les chiffres concrets, un code couleur qui t'aide à lire et à interpréter les résultats. Le diagramme choisi facilite lui aussi énormément la compréhension des résultats : non seulement les valeurs concrètes et les plages de valeurs sont reportées, mais on peut aussi voir - grâce à l'échelle avec point zéro - quel est le potentiel d'optimisation mobile restant.

Et pour finir, Google te fait savoir quel est le potentiel d'optimisation de ta page. Dans notre cas, il s'agit d'environ trois secondes. Notre vitesse de chargement ne serait donc plus que d'une seconde - ce qui est tentant.

Cette image montre quelle est l'accélération restante pour chaque page selon Test My Site.
Sur le dernier point, l'analyse du potentiel, Test My Site reste malheureusement un peu vague. De plus, tu ne reçois les informations complètes que si tu les fais envoyer par mail.

Alors, comment pourrions-nous réussir à réduire notre vitesse de chargement d'environ trois secondes ? Un simple clic permet d'obtenir des informations supplémentaires sur le potentiel d'optimisation. Celles-ci sont toutefois assez succinctes dans un premier temps.

Tu vois ici les principales optimisations que le Test My Site de Google te propose, de manière compacte et en un coup d'œil.
Ceux qui utilisent Google PageSpeed Insights reconnaîtront immédiatement les conseils d'optimisation de Test My Site. En effet, ceux-ci sont tout simplement identiques.

Le bémol : la barrière de la messagerie

Je l'ai déjà dit : avec Test My Site, Google s'est surtout doté d'un outil de génération de leads. Tu peux en effet recevoir toutes les informations du test par e-mail. Tu recevras alors un bel aperçu avec des liens vers d'autres sites.

Cette capture d'écran montre comment tu peux facilement recevoir les résultats détaillés des tests de Test My Site par e-mail.
L'aperçu que Test My Site t'envoie par mail a l'air bien, contient quelques liens supplémentaires, mais n'offre globalement pas plus d'informations que le test en ligne. Son utilité réside donc plutôt dans l'archivage des résultats du test.

Les recommandations d'action sont ici classées par thème et priorisées via un système de feux tricolores. Les liens dans le mail renvoient à la section Developer de l'outil PageSpeed Insights , qui explique par exemple comment comprimer correctement les ressources CSS et JavaScript. Mais pour mettre en œuvre les conseils, il faut tout de même des connaissances techniques. Pour les webmasters qui ne s'intéressent pas à ce qui se passe en coulisses, ces pages n'offrent que peu d'aide concrète. Dans ce cas, un apprentissage et une formation continue sont donc encore nécessaires.

Google Test My Site hérite des faiblesses de Google PageSpeed Insights

En outre, il faut dire ici que Google PageSpeed Insights ne propose pas toujours des suggestions d'amélioration judicieuses. Le meilleur exemple est la mise en cache du navigateur : PageSpeed Insights conseille en fait de mieux utiliser la mise en cache dans presque tous les tests que nous avons effectués par le passé. Mais il faut savoir que les ressources non mises en cache mentionnées par Google sont des ressources externes qui ne peuvent absolument pas être mises en cache. Et bien sûr, y penser lors de l'optimisation des pages. Sinon, on s'embourbe dans des combats d'ombres avec des pseudo-erreurs au lieu de s'attaquer aux mesures d'optimisation importantes. Google Test My Site a définitivement hérité de cette faiblesse de Google PageSpeed Insights .

Conclusion : Google Test My Site est un vieux vin dans de nouvelles outres

En fin de compte, Test My Site offre peu d'avantages par rapport aux anciens outils de Google. Les données sont identiques à celles fournies par Webpagetest et PageSpeed Insights . Les propositions d'action proviennent également de PageSpeed Insights et apportent leurs faiblesses et leurs pièges. Seuls ceux qui les connaissent peuvent les anticiper de manière judicieuse lors de l'optimisation. Tous les autres doivent d'abord se plonger plus profondément dans la matière. Test My Site ne facilite donc pas du tout l'optimisation mobile.

Malgré tout, Test My Site n'est pas un outil à jeter aux orties. Le design est au top, l'utilisation est amusante. Et c'est probablement là que réside le plus grand avantage du test. Il incite les propriétaires de sites à se pencher sur la question de la vitesse de chargement mobile grâce à sa bonne ergonomie et à ses résultats clairement présentés. Et la mobilité va prendre de plus en plus d'importance dans les années à venir. Même si les webmasters moins technophiles ne peuvent pas mettre en œuvre directement les conseils de Test My Site : Ils constituent une première impulsion pour savoir quelles lacunes de connaissances doivent être comblées afin de ne pas rater le coche.

Mais en fin de compte, tu ne peux obtenir une analyse vraiment bonne et approfondie de ton site qu'avec d'autres outils. Personnellement, nous sommes de grands fans de Webpagetest. Cet outil nécessite certes un certain temps d'apprentissage, mais il offre d'excellentes possibilités de réglage et fournit des données en masse.

As-tu aimé cet article ?

Tes évaluations nous permettent d'améliorer encore plus notre contenu.

Laisse un commentaire

Ton adresse e-mail ne sera pas publiée.