Créer des vidéos avec un petit budget : le bon matériel pour YouTube & Cie.

Jan Tissler Dernière mise à jour 08.07.2021
10 Min.
Marketing vidéo à petit budget
Dernière mise à jour 08.07.2021

Si tu souhaites te faire connaître ou faire connaître ton agence, tu peux difficilement te passer de vidéos sur les réseaux sociaux de nos jours. De nombreuses vidéos réussies ont quelque chose en commun : une personne est au centre et crée, en tant que visage devant la caméra, une connexion émotionnelle et personnelle. De quel équipement as-tu besoin pour produire des vidéos qui soit de bonne qualité mais reste bon marché ?

Avant de commencer à parler de matériel et de logiciels pour des vidéos réussies, je voudrais d'abord souligner un point : les bonnes idées, le bon format de contenu et la bonne approche sont encore plus importants que le son et l'image. D'après mon expérience, il est facile de se perdre dans des détails techniques qui n'ont en fin de compte pas vraiment d'importance.

Bien sûr, il existe des différences entre un micro à 5 euros et un micro à 500 euros. Cependant, si tes vidéos sont sans intérêt et ennuyeuses, ton équipement professionnel ne te sera d'aucune utilité. Cela ne veut pas dire que la technologie ne compte pas du tout. Après tout, en tant que free-lance ou agence, tu veux donner l'impression d'être crédible, professionnel·le et sympathique.

Marketing vidéo authentique

Tu souhaites savoir comment transmettre les messages et les valeurs de ton agence, de ton service ou de ton produit de manière authentique ? Lis alors nos articles 10 conseils pour un marketing vidéo réussi sur les réseaux sociaux et Marketing organique pour les agences.

L'essentiel : qu'est-ce qui fait la réussite technique d'une vidéo ?

La bonne nouvelle est que tu n'as pas besoin d'investir dans un studio avec des équipements coûteux, du moins pas dans l'immédiat. En ce qui concerne l'aspect purement technique de bonnes vidéos, trois points sont particulièrement importants :

Le juste son

Même si cela semble illogique au premier abord, un bon son est plus important qu'une bonne image. Sinon, cela devient rapidement épuisant pour ton public. La qualité du son n'est pas principalement déterminée par le microphone, mais par l'environnement. En d'autres termes, si tu enregistres tes vidéos dans une pièce presque vide avec un sol en béton et de grandes surfaces vitrées, il sera difficile de te comprendre. La réverbération sera juste trop importante.

Dans ce cas, au lieu d'investir dans un microphone spécial et coûteux, tu devrais d'abord optimiser l'acoustique de la pièce. Oreillers, couvertures, canapé, rideaux, étagères : tous ces éléments réduisent l'effet de réverbération car ils absorbent ou diffusent le son.

Une méthode simple pour tester la réverbération est la suivante : tape fort dans tes mains et écoute comment le son revient comme un écho. Fais le test une fois dans le salon et une fois dans la salle de bains, par exemple, pour entendre clairement la différence.

La bonne composition de l'image

L'image est néanmoins bien sûr importante. Les erreurs typiques ici sont :

  • La personne se tient trop loin de la caméra ou, au contraire, trop près de celle-ci,
  • La caméra est placée trop haut ou trop bas,
  • L'image est mal cadrée.

Examinons ces points de plus près. La taille que tu dois avoir dans l'image dépend de la plateforme cible et de la vidéo elle-même. Si le clip est visionné sur un smartphone (et est donc en format portrait, par exemple), tu devrais généralement être aussi grand·e dans l'image. En règle générale, si le haut de la poitrine est également visible en plus de la tête, tu as très probablement trouvé une bonne mesure.

Idéalement, tu dois placer la caméra au niveau des yeux ou légèrement au-dessus. Se filmer d'en bas est généralement très peu flatteur. En règle générale, si les spectateur·rice·s peuvent voir ton plafond, ta caméra est placée trop bas.

Enfin, utilise la règle des tiers lorsque tu composes ton image : pour ce faire, divise mentalement l'image en trois zones horizontales et trois zones verticales. Ensuite, fais attention à l'endroit où se trouvent tes yeux dans l'image. Il est préférable de les placer à la limite entre le tiers supérieur et le tiers central, et non au milieu ou encore plus bas.

Ce qui manque, c'est le positionnement horizontal : au milieu ou plutôt à gauche ou à droite ? Si tu veux rester simple, place-toi au milieu de la photo. Cela semble toujours harmonieux. Le fait de se trouver à gauche ou à droite de l'image est particulièrement utile si tu souhaites superposer quelque chose à côté de toi, comme dans une vidéo explicative par exemple.

Conseil sur l'arrière-plan de la vidéo

Il est également important de savoir ce que l'on peut voir derrière toi. Tu peux te placer devant un mur pour que l'arrière-plan soit aussi neutre que possible. Toutefois, tu ne devrais pas te tenir debout ou t'asseoir directement en face de lui, mais garder une certaine distance. Sinon, trouve quelque chose à la maison ou au bureau qui soit un peu plus intéressant mais qui ne te distraie pas.

Le bon éclairage

En matière d'éclairage, la première chose à éviter est le contre-jour. Tu ne dois pas avoir une source de lumière vive, comme une fenêtre par exemple, derrière toi. Sinon, tu ne seras visible que sous la forme d'un contour sombre sur l'image.

À l'étape suivante, ton objectif est de t'éclairer de manière uniforme, mais pas terne. En d'autres termes, tu peux avoir quelques ombres légères. Plus le contraste est grand, plus l'image est spectaculaire - jusqu'à ce qu'elle devienne distrayante. Ce que tu ne dois jamais faire est t'éclairer par le haut ou par le bas. Ce n'est presque jamais flatteur. J'aborderai ci-dessous l'"éclairage en trois points" qui est courant dans les milieux professionnels.

Illumination vidéo professionnelle
Il ne doit pas toujours s'agir d'un éclairage professionnel

Fort·e de ces connaissances, tu peux désormais regarder d'autres vidéos plus consciemment pour apprendre des pros. Comment le contenu est-il diffusé ? Qu'est-ce que tu aimes, qu'est-ce que tu aimes moins ? Le son est-il bon ? Comment est organisé l'éclairage ? Comment la caméra est-elle réglée ? Lesquels de ces effets peux-tu "recréer", et comment ?

Équipement pour des vidéos simples

Après ces notions de base, examinons la technologie qui peut être utilisée pour créer des vidéos de qualité et bon marché. De quoi as-tu besoin exactement ? Que possèdes-tu déjà ?

Pour créer l'image : smartphone ou webcam ?

Les smartphones modernes sont désormais dotés d'appareils photo étonnants, capables de produire des vidéos de très bonne qualité. Cela est particulièrement vrai pour un bon éclairage, qui est en grande partie entre tes mains lorsqu'il s'agit de tes propres vidéos. Même une bonne webcam, avec au moins Full HD, peut suffire à te faire démarrer.

Note toutefois que les appareils photo des smartphones et les webcams utilisent généralement des objectifs grand angle. Ils présentent l'avantage, dans la vie de tous les jours, de ne pas avoir à "viser" très précisément car ils capturent un large champ de vision. D'un côté, c'est pratique. En revanche, si tu veux t'enregistrer seul·e, cela n'est pas toujours avantageux :

  • Tu as plus de ton environnement (bureau, salon) dans l'image que tu ne le souhaites réellement.
  • Il peut donc être difficile de trouver un bon arrière-plan qui ne soit pas distrayant.
  • En outre, les objectifs grand angle déforment ton visage plus tu es proche de l'objectif ou plus tu t'éloignes du centre du cadre. Cela peut sembler étrange si tu bouges beaucoup pendant la prise de vue ou si tu ne pointes pas l'appareil photo vers toi avec suffisamment de précision.

Les smartphones de haute qualité proposent aujourd'hui plusieurs objectifs au choix. Fais-en toi-même l'expérience ! Les professionnel·le·s utilisent volontiers des objectifs d'une longueur focale d'environ 50 mm (sur la base du format 35 mm) pour les portraits car ils représentent le visage de manière naturelle.

Pour cela, cependant, la caméra doit être placée plus loin du sujet. Cela ne fonctionnera alors qu'avec un trépied. L'utilisation d'un trépied est généralement une bonne idée. Il existe des fixations de smartphone adaptés aux trépieds. Tu as alors les mains libres et tu n'as pas à te soucier de savoir si tu tiens correctement l'appareil photo, si tu vacilles trop, etc.

Le plus grand avantage des webcams et des smartphones est qu'ils t'épargnent beaucoup de travail. Le plus grand inconvénient est toutefois que tu ne peux souvent pas déterminer exactement comment tu es perçu·e. Nous y reviendrons dans un instant lorsque nous parlerons des mises à niveau.

Le son : microphone intégré ou micro cravate ?

Comme nous l'avons déjà mentionné, le son est très important, c'est pourquoi tu dois d'abord optimiser la pièce. Une fois que c'est fait, le microphone intégré de ton smartphone ou ta webcam peut être très utile pour les premières expériences. Ces microphones présentent généralement l'inconvénient de capter également le bruit ambiant. Tout comme pour l'image, il en va de même pour le son : les fabricant·e·s conçoivent les appareils de manière à ce qu'ils pardonnent les erreurs aussi généreusement que possible. Il s'agit principalement d'une question de commodité et non de qualité maximale.

Tu fais déjà un saut de qualité notable avec un micro cravate. Cela est vrai même pour les modèles bon marché. Le plus important ici est de trouver le bon endroit pour fixer le microphone à tes vêtements. Une fois que tu as déterminé cela, utilise le même endroit à chaque fois pour obtenir un bon son de façon constante. Un autre avantage de ces microphones est qu'ils sont presque invisibles et discrets.

Un autre avantage des microphones cravate est que tu n'auras pas de problèmes avec les sons parasites tels qu'avec les sons P, T, etc. Ces sons sont problématiques avec les microphones dans lesquels tu parles directement (comme dans les studios d'enregistrement ou de radio). Ces microphones ont donc un morceau de tissu entre le haut-parleur et le microphone, ce qu'on appelle la bonnette.

Microphone professionnel
Micro professionnel avec bonnette

En revanche, les microphones comparables sont généralement plutôt destinés aux enregistrements de sons purs. Comme ils doivent être le plus près possible de toi, ils sont inévitablement dans l'image. Certaines personnes aiment aussi ce style.

La lumière : fenêtre, lampe, éclairage circulaire

En ce qui concerne la lumière, tu peux pour l'instant travailler avec les sources de lumière dont tu disposes déjà. Une fenêtre peut déjà fournir un bon éclairage. Le principal inconvénient est qu'elle n'est pas fiable comme source d'éclairage. Si tu filmes pendant une longue durée ou si tu as besoin de plusieurs essais, la lumière ne cessera de changer par temps nuageux. Tu le verras dans le visionnage. Ton appareil photo devra également s'adapter aux conditions de luminosité changeantes, ce qui ne fonctionne pas toujours bien. Par une belle journée d'été, la luminosité élevée est peut-être même trop d'une bonne chose.

En alternative ou en complément, tu peux chercher une lampe sur pied ou placer une lampe de bureau de manière appropriée. Comme expliqué ci-dessus, n'éclaire pas par le haut ou par le bas, mais plutôt à hauteur des yeux et légèrement sur le côté. Les lampes annulaires sont très populaires, notamment pour les réunions vidéo. En règle générale, elles produisent une lumière très avantageuse et uniforme. Un autre avantage est que les lampes annulaires sont généralement très compactes.

Un problème fondamental est de mélanger les types de lumière. Par exemple, la lumière naturelle qui entre par la fenêtre a souvent une couleur différente de celle de la lumière artificielle dans la pièce. C'est ce qu'on appelle la température de la lumière. Notre œil humain ne le remarque pas tellement car nous nous y habituons automatiquement. Un appareil photo, en revanche, tente de neutraliser la lumière de manière optique. C'est ce qu'on appelle la balance des blancs : une surface blanche doit toujours paraître blanche, quelle que soit la lumière.

Les caméras d'aujourd'hui sont assez bonnes pour réguler cela automatiquement. Mais même elles ont des problèmes lorsque tu utilises des types de lumière très différents en même temps. Tu devrais donc essayer d'utiliser des sources de lumière similaires ou même une seule, comme la fenêtre que j'ai mentionnée précédemment. Avec une lampe circulaire, tu peux parfois régler la température de la lumière manuellement.

Quelles sont les mises à niveau qui en valent la peine ?

Tôt ou tard, tu voudras améliorer tes vidéos. Tu te demandes alors quel est le meilleur endroit pour investir ton argent. Voici quelques conseils pour te guider.

L'image : un "vrai" appareil photo

Même si les smartphones et les webcams peuvent donner de très bons résultats de nos jours, un "vrai" appareil photo est toujours supérieur. Cependant, il n'est pas automatiquement vrai qu'une caméra plus chère est meilleure qu'une caméra moins chère en matière de vidéo. Tu n'as pas non plus besoin d'un "appareil photo plein format".

Par exemple, certaines personnes optent pour les grands modèles coûteux de marques bien établies comme Nikon ou Canon. Ils constituent encore souvent un bon choix pour les photographes professionnel·le·s, bien que cela dépende également de l'application. En revanche, en termes de vidéo, ils sont parfois inférieurs aux modèles plus compacts, comme ceux de Panasonic ou de Sony, car la fonction vidéo ne joue qu'un rôle mineur.

Ce que certain·e·s apprécient dans les appareils photo plus grands, c'est qu'ils peuvent techniquement rendre l'arrière-plan plus flou que les modèles plus petits (les professionnel·le·s appellent cela la profondeur de champ). C'est un effet qui peut paraître chic et professionnel. Cependant, tu dois en même temps faire très attention à la mise au point pour que tu apparaisses net·te sur la photo.

En général, les appareils photo t'offrent plus de flexibilité que les webcams et les smartphones. Tu peux généralement changer d'objectif, régler manuellement la balance des blancs et aussi déterminer exactement où faire la mise au point et comment exposer. Cette flexibilité signifie plus de travail en retour. Le fait que cet effort en vaille la peine dépend de :

  • Tes goûts personnels
  • La nature de la vidéo
  • Les plateformes cibles
  • L'impression que tu veux donner à tes clips (scénario professionnel, qui peut aussi paraître "posé", par opposition à un enregistrement plus authentique ou personnel).

Tu n'attends peut-être pas la même chose d'une vidéo sympathique et drôle sur les nouvelles plateformes de réseaux sociaux que d'une vidéo explicative et imagée de 30 minutes sur YouTube. Tu veux paraître jeune et inconventionnel·le ? Dans ce cas, tes vidéos auront un style différent de celui que tu utilises pour gagner la confiance des client·e·s du secteur B2B.

Je ne peux pas faire de recommandations concrètes concernant les modèles de caméras. Le marché est en constante évolution. Je te conseille d'étudier les rapports d'essai. Idéalement, tu sais déjà à l'avance ce qui t'est important dans l'appareil photo. Ce n'est qu'alors que tu pourras évaluer dans quelle mesure les impressions et les conclusions d'un rapport d'essai te conviennent.

Le son : un meilleur microphone

En ce qui concerne les microphones, c'est la même chose que dans de nombreuses autres catégories de technologies : les bonds en avant en termes de qualité se réduisent à mesure que le prix augmente. Tu atteindras bientôt le point où tu ne remarqueras une amélioration qu'avec des écouteurs et dans des conditions idéalisées. En outre, il en va de même ici qu'avec l'appareil photo : un microphone coûteux n'est pas automatiquement meilleur. Tu dois toujours savoir ce dont tu as besoin pour ton application spécifique et ce qui te convient.

Par exemple, les microphones directionnels peuvent fournir une excellente qualité sonore tout en étant placés en dehors du champ de vision. Tu les verras sur des tournages professionnels pour des films ou des reportages télévisés. Cependant, tu verras aussi qu'il y a généralement une personne exclusivement chargée de veiller à la qualité de l'enregistrement sonore. En effet, ces microphones directionnels ne fonctionnent bien que lorsqu'ils sont parfaitement alignés. Si tu enregistres tes vidéos seul·e, ils sont plutôt inadaptés. Tu dois sinon choisir un modèle capable de pardonner de légères imprécisions de positionnement.

À quoi servira principalement le microphone ?

Dans tout cela, la "caractéristique" du microphone est très importante pour ton choix. En effet, certains modèles captent le son dans toutes les directions (omnidirectionnel), tandis que d'autres sont plus directionnels (cardioïde). L'un n'est pas "meilleur" que l'autre, il s'agit de différentes variantes pour différents cas d'utilisation.

Vérifie également que tu peux connecter le microphone directement à la caméra. C'est plus facile que de devoir enregistrer le son séparément. La qualité de l'image dépend de ton appareil photo. Si tu veux obtenir une qualité maximale, un appareil d'enregistrement séparé pour le son peut être une bonne idée. Demande conseil sur tous ces points à ton revendeur local (pense à #supportyourlocals si possible). Il y a trop de choix.

La lumière : éclairage trois points

Dans les milieux professionnels, l'éclairage trois points est généralement la solution à adopter. Cela fonctionne ainsi :

  • La première lumière se trouve devant la personne, légèrement décalée sur le côté. C'est la lumière principale qui est là pour l'éclairage de base.
  • La deuxième lumière se trouve devant la personne de l'autre côté. Elle est soit tournée vers le bas, soit plus éloignée. Elle sert à éclairer les ombres qui proviennent de la première lumière.
  • La troisième lumière est placée derrière et au-dessus de la personne et éclaire l'arrière de sa tête. Cela donne à la tête une légère lueur qui la fait ressortir de l'arrière-plan. Si tu te trouves directement devant un mur, tu peux également éclairer le mur par le bas pour obtenir un effet similaire.

Une telle configuration est, bien sûr, complexe et pas si facile à mettre en œuvre sans un espace désigné. Les lumières elles-mêmes, d'ailleurs, ne doivent pas coûter cher. L'élément le plus cher est généralement l'éclairage spécial, extrêmement lumineux.

Les lampes bon marché ont tendance à être plus fragiles que les modèles haut de gamme, et elles ne durent pas très longtemps. Si tu les installes une fois et les laisses tranquilles, tu ne le remarqueras pas forcément. Cependant, si tu veux monter et démonter tes lampes, cela vaut la peine de dépenser un peu plus d'argent.

Ma conclusion sur la création de vidéos

Le meilleur appareil photo est donc celui que l'on a sur soi, dit-on. Pour le sujet de cet article, le meilleur équipement est celui qui s'adapte à toi, à ton budget, à tes contraintes, à ta personnalité et à tes idées et projets. Il ne faut donc pas croire que tu dois dépenser des milliers d'euros, quoi qu'il arrive, pour produire une qualité "quelque peu acceptable". Cette idée est absurde.

Si tu y as pris goût et que tu souhaites te mettre à niveau, les possibilités sont en même temps infinies. Mais une fois encore, tu dois toujours commencer par ce dont tu as réellement besoin pour tes besoins. N'hésite pas à partager tes propres conseils sur la technologie idéale dans les commentaires.

Photos de l'article : Jason Anderson, Leo Wieling

Tes questions sur la création de vidéos

Quelles questions as-tu pour Jan ? Comment crées-tu tes vidéos avec un budget limité ? Nous attendons tes commentaires avec impatience. Tu t'intéresses aux sujets liés au marketing en ligne ? Suis alors RAIDBOXES sur Twitter, Facebook, LinkedIn ou via notre newsletter.

Jan est un journaliste en ligne et un spécialiste de l'édition numérique, avec plus de 20 ans d'expérience professionnelle à son arc. Les entreprises le recrutent comme auteur, consultant ou rédacteur en chef. Il est également le fondateur et l'un des rédacteurs du magazine UPLOAD. Photographe de l'image d'auteur : Patrick Lux.

Articles connexes

Commentaires sur cet article

Laisse un commentaire

Ton adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.