Nouvelle recrue chez RAIDBOXES : Caspar Hübinger pour l'internationalisation

Michael Firnkes Dernière mise à jour : 07/07/2021
4 Min.
RAIDBOXES Caspar Hübinger
Dernière mise à jour : 07/07/2021

Dans les mois à venir, RAIDBOXES se positionnera de plus en plus à l'international. Nous avons pu convaincre un visage éminent de la communauté WordPress à nous accompagner dans cette étape importante : Caspar Hübinger. Dans cet entretien, il nous en dit plus sur ce travail passionnant.

L'ouverture de nouveaux marchés, un projet complexe

Caspar, tu es responsable de l'internationalisation chez RAIDBOXES. Quels sont tes premières démarches ?

Outre l'internationalisation technique de notre produit, ma première priorité est de faire de RAIDBOXES un lieu de travail attrayant sur le plan international. Il s'agit notamment de renforcer une culture de travail "à distance" dans l'entreprise, ainsi que d'introduire une documentation et des structures organisationnelles en anglais.

Tu es bien connu sur la scène WordPress, entre autres en tant que conférencier lors de WordCamps dans toute l'Europe et au-delà. Pourquoi ce passage d'une agence internationale WordPress à RAIDBOXES qui reste jusqu'à présent relativement locale ?

Il est vrai que je suis (toujours, j'espère) relativement bien connecté dans la communauté mondiale WordPress, et j'aimerais entretenir et utiliser activement ce réseau dans mon travail. J'ai toujours aimé faire ça aux WordCamps.

Mon précédent employeur travaillait exclusivement sur le marché des entreprises, c'est-à-dire des grandes sociétés (Fortune 500, etc.). Même si j'ai beaucoup appris pendant ce temps, j'ai toujours été un peu triste de constater que ma formation communautaire n'avait aucune valeur pour mon travail.

Je suis RAIDBOXES depuis sa création, et sa forte approche éthique de la durabilité et de l'holacratie m'a toujours fasciné. Cela s'est concrétisé lorsque j'ai voulu présenter une idée de produit à Johannes lors d'un WordCamp et qu'il s'est avéré que la même idée figurait déjà sur sa feuille de route pour RAIDBOXES. C'est là que j'ai pensé : ok, tu es au bon endroit.

Le projet d'internationalisation implique de nombreuses tâches qui traversent l'ensemble de l'entreprise. Comment fais-tu pour toutes les suivre ? Et comment obtenir l'adhésion de tou·te·s ?

L'internationalisation est un terme générique sous lequel se cachent une foule de sujets plus spécifiques : un produit localisable, l'image de marque (voix, ton), le marketing, les partenariats, les stratégies de mise sur le marché dans différentes langues et régions, les relations communautaires, mais aussi des sujets liés à l'équipe comme la diversité et la culture, l'anglais comme lingua franca, le travail à distance, le droit du travail, etc.

Beaucoup d'entre eux sont étroitement liés, d'autres s'appuient les uns sur les autres - on peut en déduire des priorités et une feuille de route.

Le changement de culture

Le saut dans d'autres pays et d'autres langues entraîne un changement culturel. Cela suscite de l'impatience au sein de l'équipe, mais aussi parfois des inquiétudes et des craintes. Comment réagis-tu à cela ?

Avec la décision de rendre RAIDBOXES plus visible et plus attrayant au-delà des marchés germanophones, nous nous sommes lancé·e·s dans un voyage en équipe, et comme pour la plupart des voyages, beaucoup de choses sont inconfortables et inhabituelles au début.

Le cerveau humain libère d'abord des hormones de stress dans les situations incertaines. À cet égard, nous fonctionnons tou·te·s de la même manière, mais il serait indigne d'essayer de niveler les niveaux de stress individuellement très différents par une rhétorique générale de voyage de classe du genre "Coucou, bienvenue dans le bus des festivités, prochain arrêt : on parle tou·te·s anglais !".

Avec une équipe qui compte actuellement une bonne trentaine de personnes issues d'horizons très divers, je ne peux pas m'attendre à ce que tout le monde adhère à chaque instant. Ce que je peux faire, c'est minimiser le potentiel d'interprétation (et donc de stress) en rendant la planification et la mise en œuvre de mesures concrètes aussi transparentes que possible. Par exemple, en nommant nos chaînes Slack en anglais, ou en convertissant la documentation interne en anglais. Que se passe-t-il maintenant ? Pourquoi est-ce important maintenant ? Qu'est-ce que cela signifie pour l'équipe, sur le plan individuel ?

Renforcer les marchés locaux

Que dis-tu aux client·e·s des pays germanophones qui craignent de perdre les avantages d'un hébergeur local ?

L'internationalisation est en définitive une question de localisation. À l'instar d'une épicerie qui ouvre une filiale au-delà d'une frontière linguistique, RAIDBOXES se concentrera à l'avenir sur des groupes cibles plus locaux.

L'objectif est de fournir des services de haute qualité aux client·e·s dans différentes régions et langues tout en maintenant nos normes de protection des données européennes, une assistance compétente et une expérience client entièrement localisée. À une époque où les fournisseurs de services d'hébergement gérés revendent principalement des services de Cloud de grandes entreprises, nous croyons en une infrastructure web vernaculaire, c'est-à-dire des solutions d'hébergement décentralisées et localisées. C'est un long parcours avec des défis spécifiques, et je me sens très motivé. 🙂

L'expérience client est au premier plan

Au départ, tu as commencé par le projet "Peer Boxes". En quoi consistait le projet, et quelles conclusions en as-tu tirées ?

"Peer Boxes" est une expérience d'étude de marché. RAIDBOXES a été initialement lancé en allemand, à la fois comme produit et comme entreprise. Le tableau de bord (panneau d'hébergement) est disponible en anglais depuis un certain temps, mais nous ne disposions pas encore de données sur l'expérience des client·e·s en anglais.

J'ai donc écrit à des expert·e·s de WordPress venant de régions où l'anglais est soit la langue officielle, soit du moins généralement bien compris et parlé. Dans le cadre du projet que j'ai encadré, chacun·e de ces expert·e·s a ensuite mis en place un site web pour ses client·e·s sur RAIDBOXES, dont nous avons entièrement sponsorisé le développement et l'hébergement pendant un an.

Le cycle de retours avec ce groupe a validé un certain nombre de mes hypothèses sur les lacunes de l'expérience client en langue anglaise et sur la meilleure façon de résoudre ces problèmes.

D'ailleurs, tu n'es plus "nouveau" chez RAIDBOXES, mais tu es avec nous depuis plus de six mois. Pourquoi fais-tu cet entretien seulement maintenant ?

Ma période d'essai n'est terminée que depuis la fin du mois de février. 🙂 Je voulais juste attendre de faire l'entretien quand il était vraiment clair que RAIDBOXES et moi serons ensemble dans un avenir proche.

Nous, dans l'équipe, apprécions ta communication claire mais en même temps très médiatrice - parfaite lorsque les choses se bousculent dans les projets. Comment fais-tu pour rester toujours aussi patient ?

Hm, une certaine exigence relative à son propre professionnalisme, peut-être, et ... l'âge ? À 46 ans, je me sens plutôt décontracté. 😄 Mais honnêtement, l'équipe est formidable. J'ai souvent surtout besoin de patience vis-à-vis de moi-même.

Deux ou trois mots sur toi : que fais-tu quand tu ne mijotes pas de projets pour RAIDBOXES ?

Je m'assure de prendre suffisamment d'air frais et, par temps chaud, j'aime faire du longboard. Ou j'écris sur mon blog.

Tes questions pour Caspar

Quelles sont les questions que tu te poses sur l'internationalisation ou sur Caspar ? N'hésite pas à utiliser la fonction des commentaires. Tu souhaites être informé·e des nouveaux articles sur WordPress et WooCommerce ? Alors suis-nous sur Twitter, Facebook, LinkedIn ou via notre newsletter.

Michael est responsable de contenu et de la santé mentale chez RAIDBOXES. Il est actif dans la communauté des blogueur·euse·s et de WordPress depuis 2007, entre autres en tant que co-organisateur des événements WordPress, auteur de livres et formateur de blogs d'entreprise. Il aime énormément les blogs, tant sur le plan professionnel que personnel. Michael travaille et écrit à distance depuis la ville ensoleillée de Fribourg.

Articles connexes

Commentaires sur cet article

Laisse un commentaire

Ton adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *.